En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Contre l'euro

 Lors des « Journées européennes » organisées par l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) le 7 avril 2005 à Lille, une table ronde avait pour thème : « Impact de la politique européenne sur la coopération Nord/Sud ».

Intervenants : Jacques Nikonoff (président d’Attac-France), Tokia Saïfi (ancienne ministre, députée européenne PPE-DE), Jean-Louis Vielajus (délégué général du Comité français pour la solidarité internationale).

Le maire de Vienne (Autriche), Monsieur Michael Häupl, et le président d’Eurocities, Monsieur Wolfgang Tiefensee, ont organisé la conférence Eurocities le 11 novembre 2004, à Vienne en Autriche sur les liens entre services publics, marché et politiques de l’Union européenne.

Participaient à ce débat :                                                                                                                                                                                Thom de Graaf, ministre de la réforme de l’État et des relations du royaume (Pays-Bas) ; Michael Heinrich, directeur de la stratégie des entreprises, VAMED (Autriche) ; Dirk Jarré, vice-président de la plateforme sociale européenne des ONG (Belgique) ; Geoff Mulgan, responsable de l’unité de stratégie auprès du Premier ministre (Grande-Bretagne) ; Jacques Nikonoff, président d’Attac-France (France) ; Rainer Plassmann, secrétaire général du centre européen des entreprises à participation publique et des entreprises d’intérêt général (Allemagne) ; Stephan Schulmeister, chercheur à l’Institut autrichien de recherche économique (Autriche) ; Günter Verheugen, commissaire européen pour les entreprises et l’industrie (Commission européenne).

Couleur 5 150

Intervention de Jacques Nikonoff lors du colloque organisé par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) le samedi 26 juin 2010 au FIAP, 30, rue Cabanis, Paris 14e sur le thème « Comment sortir de la crise de l’Union européenne ? »

Les propositions pour sortir de la crise de l’Union européenne dépendent de la conception que l’on peut avoir de l’Union européenne. En ce qui le concerne le M’PEP considère que le système qui a pris naissance avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier – la CECA – en 1951, et qui s’est poursuivi avec le Marché commun à partir de 1957, puis avec la Communauté économique européenne et aujourd’hui avec l’Union européenne est un système de domination et d’aliénation des peuples et des nations dont il faut s’émanciper. Avec l’OTAN, l’OMC, l’OCDE, le FMI et la Banque mondiale, l’Union européenne est un des piliers de l’ordre libéral mondial.

Couleur 1 150

Les 15 et 16 octobre 2010, je comptais parmi les invités à la première rencontre unitaire de la gauche « alternative » de Grèce qui s’est tenue à l’université du Panthéon à Athènes. Elle avait pour titre : « Faire échouer les plans de l’Union européenne et du FMI, la gauche alternative contre la crise et pour une perspective socialiste ». C’était l’époque où je croyais encore à la possibilité de faire évoluer la gauche vers la revendication de sortie de l’Union européenne...

 Couleur 6 150

Par Jacques Nikonoff

Le 12 mai 2010.

Après le « sommet » européen qui s’est tenu à Bruxelles du 7 au 9 mai 2010, à propos de la crise de l’Union européenne, jamais la confusion n’avait été aussi profonde. Il se dit et s’écrit n’importe quoi. La tâche n’est pas facile pour les citoyens de base qui veulent tenter de suivre les évènements, comprendre les décisions prises et en saisir le sens. D’autant que la matière n’est pas d’un accès aisé et que personne ne fait vraiment d’efforts pour la rendre accessible aux gens de tous les jours.

La campagne
loading...
Web Analytics