En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Contre le Traité constitutionnel européen

Réunion publique organisée par Attac-Concarneau le 8 mars 2005 pour le NON au référendum sur le Traité constitutionnel européen.

Exposé de Jacques Nikonoff, président d’Attac-France

Bonsoir à toutes et à tous,

Je voudrais faire un petit test et demander à ceux qui ont lu le traité constitutionnel européen - en entier - de lever la main. Cela fait cinq personnes, sur 250 à 300 réunies ce soir. Ce n’est pas assez ! Alors je pose une deuxième question : qui a commencé à lire le traité ? Une vingtaine.

Contexte

Au meeting d’Aubagne (13), le 22 février 2005, devant 400 personnes, sont intervenus : Patrick Candela (CGT Nestlé), Frédéric Dutoit (Député PCF), Jacques Nikonoff (Attac), Yves Salesse (Fondation Copernic), Mauro Torelli (ancien maire d’Imperia, Italie).

Contexte

Rassemblement international organisé par Attac-France le 30 avril 2005, Palais des expositions, Porte de Versailles.

Contexte

Au meeting de Fontenay-sous-Bois (94), le 7 février 2005, sont intervenus devant plus de 500 personnes : Michel Angot (FSU), Francine Bavez (Les Verts), Gérard Filoche (PS), Alain Krivine (LCR), Jacques Nikonoff (Attac), Yves Salesse (Fondation Copernic), Claire Villiers (Alternative citoyenne), Francis Wurtz (PCF).

Intervention de Jacques Nikonoff

Contexte

Meeting de Grenoble, le 18 avril 2005, pour le NON au Traité constitutionnel européen.

Intervenaient devant 1 800 personnes : Olivier Besancenot (LCR), Martine Billard (Députée, Verts), Nicole Borvo (sénatrice, PCF), José Bové (Via Campesina), René Revol (Pour la République sociale, PS), Yves Salesse (co-président, Fondation Copernic), Jacques Nikonoff (président d’Attac-France).

La campagne
loading...
Web Analytics