En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Par Jacques Nikonoff

Le 23 janvier 2016.

Je soutiens pleinement l’appel des 333 pour la levée de l’état d’urgence. Après les massacres du 13 novembre 2015 commis à Paris et Saint-Denis par des groupes djihadistes, la proclamation de l’état d’urgence était nécessaire. Il fallait rassurer la population, montrer la présence et la puissance de l’État, éviter les deux risques qui pouvaient se produire : d’une part un effondrement moral de la population et des institutions comme en juin 1940, et d’autre part la soif de vengeance et la constitution de milices pour organiser des ratonnades de masse. Ces deux risques ont été évités pour l’instant, et l’état d’urgence y a certainement contribué.

 

Mais l’état d’urgence, dans ce cadre, ne pouvait avoir qu’un intérêt psychologique pendant quelques jours. Car sur le plan opérationnel, l’état d’urgence n’apporte rien de plus en termes d’efficacité que le droit ne puisse faire en régime normal. Prolonger l’état d’urgence, et plus encore le constitutionnaliser, n’est pas efficace pour traquer les djihadistes et protéger la population. Ce n’est que de la manigance. Ce n’est que de la basse politique organisée par le pouvoir, destinée à diviser la droite et à surfer sur les thèmes du Front national pour flatter une partie de l’opinion dans le sens du poil dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017.

Il y a plus grave. Avec la prorogation et la constitutionnalisation de l’état d’urgence, nous changerions de régime politique. L’équilibre entre les pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire serait rompu. L’État de droit serait affaibli, le règne de l’arbitraire prendrait le dessus. C’est la raison pour laquelle tout doit être fait pour alerter les citoyens de ces risques. L’état d’urgence doit être levé sans délais, la révision de la Constitution doit être stoppée.  

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics