En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Communiqués de presse

Communiqué n°2

24 juin 2016

Vive le Brexit !

Les Britanniques ont décidé, lors du référendum du 23 juin 2016, de redevenir maîtres chez eux. C’est une immense victoire de la liberté et de la paix. Les déluges de propagande des grands médias, les menaces et les ultimatums des dirigeants des firmes multinationales et des chefs d’État de l’Union européenne n’ont pas eu l’effet escompté.

L’Union européenne n’a pour but que d’éliminer la souveraineté des nations pour rendre définitives les politiques néolibérales. Celles-ci ne servent qu’à favoriser les plus riches en écrasant les plus pauvres.

La victoire du Brexit est un coup porté à ce système qui doit être démantelé.

L’avenir est à la paix commerciale contre la guerre commerciale impulsée par l’UE, il est à la coopération entre les peuples et non à leur concurrence, il est à la prise en compte des besoins des classes populaires et de l’environnement et non à leur exploitation par l’hyper-classe.

Certes, pour l’instant, il n’existe pas au Royaume-Uni de forces politiques d’une influence suffisante pour permettre un recul des politiques néolibérales. Il est à craindre, malgré cette victoire du Brexit, que les mêmes politiques se poursuivent sur les plans économique, démocratique, environnemental et social. Néanmoins, les conditions seront créées pour qu’une évolution du rapport de forces aboutisse à des changements majeurs, situation impossible dans le cadre de l’Union européenne.

Contact presse : 06 18 57 98 69

 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - moricio

    Les anglais ont marqué un penalty contre l'UE à la satisfaction des supporters du Brexit , loin s'en faut d'en remporter le match sans changer les règles du jeu actuellement néo-libéral.
    Si les français s'y mettent à développer des coups francs comme celui de refuser la loi travail et réussissent à l'abolir... le score européen dominateur risque de changer de camp.
    Néanmoins le spectacle affligeant des ténors médiatisés, n'est pas près de s'arrêter car la démocratie n'est pas pour autant rétablie et un tribunal populaire pour juger les socio-traites n'est pas de mise en Angleterre comme en France comme dans l'UE.
    Sortir de l'UE est nécessaire mais une visée de reconstruction populaire et par le peuple l'est encore plus.

  • Invité - vialatte bernard

    Je ne pense pas qu'un démantèlement de l'UE soit une bonne chose pour le peuple que nous sommes (risques de populisme, de xénophobie, voire de guerres). Mais j'aimerais pouvoir rêver que nos personnels politiques se saisissent de ce Brexit afin de revoir toute la politique européenne, abjectement néolibérale, et qu'ils nous rendent enfin la part de démocratie qui nous revient de droit. Rappelons que notre victoire de 2005 nous a été confisquée par un véritable déni de démocratie.

La campagne
loading...
Web Analytics