En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

BANDEAU ENVOI PRESSE JN                                 

Communiqué n°18

Le 19 janvier 2017

J.-C. Juncker, président de la Commission européenne, doit partir !

Jacques Nikonoff a lancé il y a quelques jours une pétition pour demander le départ de Jean-Claude Juncker de la présidence de la Commission européenne. Cet individu, en effet, ancien Premier ministre du Luxembourg, paradis fiscal bien connu, poursuit ses activités au service des firmes multinationales en facilitant leur évasion fiscale.

La pétition s’est développée comme une trainée de poudre, et dépasse 81 000 signatures

Lundi 16 janvier à Paris, un groupe de militants est venu accompagner Jacques Nikonoff à la Représentation de la Commission européenne, au siège du Parti socialiste et à l’Assemblée nationale.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo…

http://www.nikonoff2017.fr/qui-est-jacques-nikonoff/videos/517-signez-la-petition-de-jacques-nikonoff-dehors-juncker

 

Texte de la pétition pour demander le départ de Jean-Claude Juncker :

Le journal britannique The Guardian vient de faire de nouvelles révélations. Elles émanent du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui étaient déjà à l’origine des LuxLeaks. Cette fois-ci c’est le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ancien ministre des Finances puis Premier ministre du Luxembourg entre 1995 et 2013 qui est visé.

Le Luxembourg Leaks est un gigantesque scandale financier concernant plusieurs centaines d'accords entre le fisc du Grand-duché et des cabinets d'audit pour le compte de firmes multinationales. Le but est de faire baisser les impôts de ces sociétés.

Jean-Claude Juncker, jusqu’à présent, a prétendu qu’il ignorait tout de cette fraude. Or The Guardian publie des câbles diplomatiques allemands qui montrent que les dirigeants luxembourgeois agissaient pour empêcher la lutte contre le dumping fiscal. Et ceci au moment où les politiques de l’Union européenne, avec Monsieur Juncker à leur tête, appliquent une austérité dramatique pour les peuples.

Par conséquent, Monsieur Juncker doit quitter son poste de président de la Commission européenne. Soit il démissionne de lui-même s’il lui reste un peu de décence, soit les commissaires européens nomment un autre président. C’est d’ailleurs ce qu’avait fait la Commission européenne en 1999 qui avait démissionné le président de l’époque, Jacques Santer. Il était accusé d’avoir couvert des fraudes et du népotisme. Le Parlement européen peut également censurer la Commission, l’obligeant ainsi à faire le ménage.

Le gouvernement français doit se prononcer publiquement pour le départ de Monsieur Juncker.

Pour info : publié le 12 janvier 2017 par Le Figaro et Marianne :

http://www.nikonoff2017.fr/home-page/accueil-medias-2/198-articles-de-presse/511-le-figarot-fr-petition-contre-juncker-75-000-signatures

http://www.nikonoff2017.fr/home-page/accueil-medias-2/198-articles-de-presse/510-marianne-une-petition-pour-la-demission-de-juncker-recueille-deja-75-000-signatures

Lire aussi le communiqué sur Davos et le spectre de la démondialisation :

http://www.nikonoff2017.fr/campagne-de-jacques-nikonoff/518-a-davos-fabrication-de-la-mondialisation-neoliberale

Contact presse : 06 42 82 89 73

 

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics