En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

 

Communiqué n°19

CommuniquePresse

Le 7 mars 2017

Manipulations du Conseil constitutionnel concernant les parrainages pour l’élection présidentielle

L’Association des maires ruraux de France (AMRF), dans un communiqué du 3 mars 2017, demande une « publication intégrale des parrainages pour l’élection présidentielle ». Je m’associe à cet appel. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, la probité et l’efficacité du Conseil constitutionnel sont ainsi mis en cause. Ce dernier, en effet, n’a pas publié la totalité des parrainages des élus qu’il avait reçus. Pour justifier ce comportement inacceptable, le Conseil constitutionnel évoque « les délais nécessaires à l'instruction et à la vérification de la validité des parrainages ».

Les conséquences de ce qui s’apparente à une manipulation sont de nature à fausser le bon déroulement et le résultat de l’élection présidentielle. En ne publiant pas, dès qu’ils sont reçus, tous les parrainages postés par les élus, l’impression est donnée d’une absence de dynamique pour les candidats concernés. Certains élus peuvent en tirer la conclusion qu’ils sont seuls, ou peu nombreux, à parrainer tel ou tel candidat. Dans ces conditions ils peuvent en tirer la conclusion que leur geste ne servira à rien et renoncer à donner leur parrainage.

C’est ce qui s’est passé à mon encontre. Lors des publications des 1er, 3, 7 mars, puisque seuls 3 parrainages m’ont été 
attribués ! Or les élus qui m’ont fait l’honneur de me confier leur parrainage sont bien plus nombreux et nous ont confirmé qu’ils l’avaient bien posté au Conseil constitutionnel.

Cette manœuvre me défavorise gravement et vise à créer le sentiment que le courant démondialisateur en France serait inexistant alors qu’il représente l’espoir d’une large fraction des citoyens.

Pour faire toute la lumière sur cette dérive qui peut entacher l’élection présidentielle d’illégitimité, je demande au Conseil constitutionnel de publier intégralement et immédiatement, au rythme habituel de deux fois par semaine, tous les parrainages qu’il reçoit.


J’appelle les élus à ne pas se laisser intimider et à me confier, encore plus nombreux, leur parrainage.

Jacques Nikonoff

Contact presse : 06 42 82 89 73



  

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics