En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Clicanoo

Candidats cherchent parrains

clicanoo
Mercredi 22 février 2017 - 06:26
 

PARRAINAGES. Les prétendants à la présidentielle courent après les 500 signatures d'élus. La Réunion compte près de 140 "parrains" potentiels.

Si les candidats des "petits" partis font le voyage jusqu'à la Réunion, c'est aussi avec l'espoir d'y glaner quelques parrainages. "Nous avons ici deux ou trois contacts prometteurs. Il était important de les rencontrer pour les convaincre définitivement", reconnaissait début février Jacques Nikonoff, le candidat du Pardem, le parti de la démondialisation, dénonçant au passage un "système verrouillé par les deux grands partis". "J'ai bon espoir de pouvoir me présenter. Mais tout est fait pour que je ne sois pas candidat. En ce moment, je gêne les Républicains. C'est vraiment compliqué", avouait de son côté Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de "Debout la France".
Pour figurer sur la ligne de départ le 23 avril prochain, les prétendants à l'Elysée doivent réunir 500 parrainages d'élus. La règle a légèrement évolué. Plus question désormais d'anonymat. Dès la semaine prochaine, le Conseil constitution-nel publiera la liste des parrainages sur son site internet au fur et à mesure de leur réception, avec deux réactualisations par semaine, pour éviter tout faux suspense. La date limite des envois est fixée au 17 mars.
La liste officielle des candidats à la présidentielle sera établie dans les jours qui suivent. De François Fillon à "Super Châtaigne", près de 70 candidats, plus ou moins sérieux, sont officiellement déclarés. Une dizaine seulement passeront l'écueil des parrainages.
Les députés, les sénateurs, les maires, les présidents des intercommunalités, les députés européens, les conseillers régionaux et les conseillers départementaux peuvent parrainer un candidat à la présidentielle.

"Peu sollicités…"
La Réunion offre donc un réservoir de près de 140 signatures, sur un total de près de 42000 à travers toute la France. "Mais ici, et par rapport à ce qui se passe en métropole, nous sommes en fait assez peu sollicités", témoigne Jean-Jacques Morel, élu LR au conseil départemental, "les petits candidats visent surtout les élus sans étiquette, dans les petites communes des territoires ruraux. Et il n'y en a quasiment pas à la Réunion". Le Dionysien a parrainé Jacques Chirac, par le passé. Mais il est probable qu'il ne "signe" pour personne cette année. "François Fillon, mon candidat, n'aura évidemment aucun mal à réunir les 500 signatures. Nous n'avons reçu aucune consigne du Parti sur la question, mais je ne me vois pas parrainer un autre candidat".

Gironcel choisit Nikonoff
Même son de cloche chez un élu du conseil régional : "Je ne vais pas signer pour quelqu'un qui n'est pas de mon camp. C'est juste une question de logique. Le parti ne fixe pas de règles précises. Il y a juste quelques sous-entendus, parfois. Le 1er tour de la présidentielle pourrait être serré. Les grands candidats n'ont pas intérêt à voir les voix s'éparpiller, et ils doivent donc freiner les ambitions des petits candidats", confie-t-il.
Certains élus, en revanche, se sont déjà positionnés. Jacques Nikonoff, du Pardem, a annoncé en début de semaine qu'il pourrait compter sur le parrainage de Maurice Giron-cel, le maire de Sainte-Suzanne. "C'est tout à fait exact. C'est fait, c'est acté", confirme le nouveau secrétaire général du PCR, "il est important que la démocratie respire un peu et que les petits candidats puissent aussi s'exprimer. Jacques Nikonoff a le mérite de poser de bonnes questions sur la problématique de la mondialisation".
Il s'agit ici d'un choix tout à fait personnel, qui n'engage pas son parti, qui a choisi de se donner du temps avant de soutenir un des prétendants à la présidentielle. "J'ai été très clair avec lui sur le sujet. Mon parrainage n'est ni un soutien, ni un appel à voter pour lui", insiste Maurice Gironcel. Peu d'élus locaux auront comme lui l'opportunité d'opter pour le parrainage d'un candidat "hors" système.


Lukas Garcia

0 Filet 2

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics