En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Par Jacques Nikonoff

Faut ilAvoirPeurdeSortirdeLEuro article

Madame Le Pen a donné sa première interview de l’année 2017 à Jean-Jacques Bourdin de RMC-BFM.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/marine-le-pen-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-899539.html

À la question « Souhaitez-vous que la France quitte l’Union européenne ? », elle répond : « Non. Je pense qu’il faut renégocier avec l’Union européenne parce que je veux voir revenir en France la souveraineté des Français.

Sanctionnée par un référendum. C’est simple : j’arrive au pouvoir, j’indique qu’un référendum sera organisé dans six mois. Je mets ces six mois pour aller voir l’Union européenne en disant je veux que le peuple français retrouve sa souveraineté. Au moins territoriale. La souveraineté monétaire, économique et budgétaire. »

Question de Jean-Jacques Bourdin : « Plus d’euro ? ». Marine Le Pen : « Une monnaie nationale avec une monnaie commune »

Quatre remarques :


1.- MLP veut « renégocier la souveraineté de la France ». Non ! La souveraineté de la France ne se réclame pas à Bruxelles pas plus qu’elle ne se négocie !

2.- MLP va laisser six mois aux marchés financiers pour organiser leur résistance. Exactement comme Monsieur Mélenchon. Non ! La sortie de l’Union européenne doit s’engager immédiatement, sans tergiverser.

3.- MLP veut une monnaie commune. Bonne idée, mais cela ne dépend pas de la France, cela dépend des autres pays. MLP ne dit pas qu’en cas de refus elle passe au franc directement.

4.- MLP veut faire voter les Français deux fois : une fois pour la présidentielle, une deuxième pour ce référendum dont elle ne dévoile jamais la question qui sera posée. Mais si Madame Le Pen met clairement dans son programme qu’elle veut sortir de l’Union européenne, et donc de l’euro, il n’y a pas besoin d’un référendum !

Au total, Marine Le Pen dit tout et son contraire pour attirer les voix de ceux qui veulent sincèrement la souveraineté de la France, et de ceux qui ont peur qu’une France souveraine soit isolée. En procédant de la sorte, Marine Le Pen trompe tout le monde.

Je suis le seul candidat à l’élection présidentielle à être clair sur ce point : la France doit quitter l’Union européenne – et donc l’euro – unilatéralement, directement, rapidement, sans négociation, en passant outre l’article 50 du traité cde Lisbonne. C’est la condition pour que le peuple reprenne les choses en main et désarme ses adversaires.

Le 5 janvier 2017.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics