En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Le 1er juillet 2016.

Macron doit déclencher un contrôle fiscal du groupe Lafarge

C’est le 22 juin 2016 que le journal Le Monde a révélé que « les ciments Lafarge ont travaillé avec l’État islamique » et qu’il a lui « versé des taxes sur le pétrole et les matières premières ».

Le 23 juin 2016, dans un communiqué de presse, Jacques Nikonoff demandait aux pouvoirs publics de réagir.

À ce jour, aucun actionnaire de Lafarge n’a vendu ses actions, aucun cadre dirigeant, aucun membre du Conseil d’administration n’a démissionné pour dénoncer cette collaboration. Tous, par leur inertie, cautionnent la collaboration de l’entreprise avec l’organisation criminelle Daech.


Monsieur Macron, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, doit sortir de son silence

Jacques Nikonoff, ce jour, vient de lui adresser un courrier pour lui demander :

  • de déclencher un contrôle fiscal du groupe Lafarge afin de vérifier les affirmations du journal Le Monde concernant des paiements illégaux à l’organisation criminelle Daech ;
  • de faire vérifier par ses services si le groupe Lafarge ne tombe pas sous le coup des mesures de gel prises par l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme ;

  • si le groupe Lafarge ne contrevient pas aux mesures nationales de gel prises dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme sur le fondement de l’article L. 562-1 du Code monétaire et financier ;
  • si le groupe Lafarge respecte la loi n° 2006-64 du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme.

 

Citoyens, signez l’appel ci-dessous à la ntionalisation-sanction du groupe Lafarge :
http://www.nikonoff2017.fr/qui-est-jacques-nikonoff/communiques/258-appel-pour-une-nationalisation-sanction-de-lafarge

Citoyens, participez à la campagne de Jacques Nikonoff pour l’élection présidentielle !
http://www.nikonoff2017.fr/

 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
La campagne
loading...
Web Analytics