En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Sur l'emploi.

Par Jacques NIKONOFF

Le 21 mars 2009.

Le droit opposable à l’emploi, élément principal du bouclier social contre la crise

Introduction

Le droit opposable à l’emploi, conjugué à une politique de démondialisation, est la seule manière d’éradiquer définitivement chômage et précarité.

Selon l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), de 20 à 25 millions de chômeurs supplémentaires devraient être comptabilisés à l’échelle mondiale d’ici 2010. Un record historique de 210 millions de personnes au chômage serait atteint fin 2009. Ce chiffre parait abstrait tellement il est hors de proportion. Pourtant, 210 millions de chômeurs – chiffre officiel qui sous-estime au moins de moitié le chiffre réel car il ne comptabilise pas de nombreuses situations de sous-emploi – qui équivalent à près de la moitié de la population des 27 pays membres de l’Union européenne (454,9 millions). Ces 210 millions de personnes au chômage dans le monde, que la crise du capitalisme néolibéral nous promet pour fin 2009 si des luttes sociales puissantes ne se développent pas, pourraient correspondre à la totalité de la population des 21 plus petits Etats de l’Union européenne, plus la France !

Par Jacques Nikonoff

Intervention lors de l’Université d’été d’Attac, Arles, le 26 août 2004.

Le développement de la production non-marchande, et sa croissance, en tant qu’elle est une réponse aux besoins humains dégagée des contraintes de la valorisation du capital, constitue l’un des quatre axes permettant de supprimer le chômage, avec les politiques macroéconomiques, la réduction du temps de travail et la refonte du code du travail conduisant à un nouveau statut du travail assurant la continuité, pour chacun, d’un revenu et d’une activité.

La campagne
loading...
Web Analytics