En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

A A A

Sur la décomposition politique.

Par Jacques Nikonoff.

Le 19 décembre 2012.

C’est du 7 au 10 février 2013 que le Parti communiste français (PCF) tiendra son 36e congrès à Aubervilliers (93). Un « Projet de base commune » a été mis en discussion. Ce texte, malheureusement, n’apporte rien de nouveau et ne fait que reprendre, dans une forme différente, ce qui est écrit dans les textes de congrès du PCF ces dernières années. Tout l’exercice consiste à masquer une stratégie inavouable : celle de la satellisation du PCF par le PS.

Il y aurait beaucoup à dire sur l’effondrement théorique, idéologique et politique du PCF dont témoigne le « Projet de base commune ». Les désaccords du M’PEP, pour aller à l’essentiel, sont les suivants:

Argumentaire anti-FN

Par Jacques Nikonoff.

Le 12 juillet 2011.

Le jeudi 23 juin 2011, sur la chaîne de télévision France 2, lors de l’émission animée par le journaliste David Pujadas à 20h35 « Des paroles et des actes », Madame Le Pen a été mise en scène. Le M’PEP, dont un des porte-parole a été cité pour son livre Sortons de l’euro ! Restituer au peuple la souveraineté monétaire (Mille et une nuits, 2011), fait les constats suivants :

  • Marine Le Pen est une politicienne attrape-tout que le microcosme politico-médiatique nourrit tout en se défendant du contraire.

  • La version d’extrême droite de la sortie de l’euro préconisée par le Front national enfoncerait davantage encore le pays dans la crise et s’oppose radicalement à la sortie de gauche de l’euro.

C’est pourquoi le M’PEP a décidé de décoder le discours de Marine Le Pen (et celui de ses pseudo-contradicteurs journalistico-médiatico-politiques). Pour y parvenir, nous avons repris les vraies questions des journalistes et les vraies réponses de Le Pen lors de cette émission de télévision, mais nous avons introduit fictivement Jacques Nikonoff qui va répondre à sa manière aux journalistes et à Le Pen !

Par Jacques Nikonoff

Le 18 juin 2011.

Introduction et résumé

Le texte diffusé à la presse le 8 juin 2011 par le Front de gauche, intitulé « Ce que nous voulons : l’humain d’abord ! », et sous-titré « Front de gauche – Programme populaire et partagé », a fait l’objet d’une analyse approfondie sur cinq questions qui, du point de vue du M’PEP, sont décisives : social et emploi, Union européenne, marchés financiers, libre-échange, environnement. Les sujets non traités dans le présent document le seront ultérieurement. Comme il s’agit d’un projet de programme et non d’un programme définitif, le M’PEP accompagne son analyse de propositions. L’objectif du M’PEP est de suggérer au Front de gauche de modifier radicalement son projet pendant qu’il en est encore temps. Le M’PEP est disponible pour tout contact et toute réunion de travail.

La campagne
loading...
Web Analytics